Sièges vacants sur comités municipaux

Quelques sièges demeurent vacants sur certains comités municipaux.

Si vous souhaitez participer aux discussions et vous impliquer au sein d’un des comités ci-dessous, veuillez nous faire parvenir un bref texte de motivation et vos expériences pertinentes à l’adresse courriel  suivante:  directiongenerale@compton.ca.  Les mandats sont d’une durée de 2 ans et sont renouvelables. Les comités ainsi que le nombre de sièges disponibles sont les suivants:

Comité Loisirs:  2 sièges
Comité de citoyens en environnement:  2 sièges

 

Réseau de vigilance de l’Association coopérative d’économie familiale de l’Estrie (ACEF)

Dans un contexte de vente à domicile, plusieurs personnes signent sous pression et regrettent par la suite en constatant l’ampleur de l’obligation financière à laquelle elles se sont engagées, pour un produit ou un service dont elles n’avaient pas besoin ou dont elles n’avaient pas les moyens. Il s’avère aussi fréquemment qu’un produit ou services équivalent aurait pu être acquis à coût nettement moindre auprès d’un commerçant de la région. L’ACEF recommande de ne jamais signer un contrat sans prendre le temps de réfléchir, de s’assurer que cela correspond à un besoin, de bien vérifier l’information et d’avoir pris le temps de magasiner pour comparer les prix.  Pour de plus amples détails, voir communiqué et coordonnées.

 

Mythe ou réalité #4 : Une deuxième expertise est nécessaire sur le bâtiment de l’hôtel de ville

Mythe
La firme qui a effectuée le rapport est douteuse. Les conclusions sont erronées et une deuxième expertise est essentielle pour valider les conclusions.

Réalité
L’Autorité des marchés financiers du Québec tient un registre des entreprises ayant obtenu l’autorisation pour conclure des contrats et sous-contrats publics, ce qui inclut les contrats conclus avec les municipalités du Québec. La firme Le Groupe SM international inc. fait partie des entreprises autorisées. La municipalité ne souhaite pas se substituer et n’a pas la prétention de pouvoir se substituer à un organisme mandaté par le gouvernement pour assurer la protection du public contre les pratiques déloyales, abusives et frauduleuses.

De plus, le rapport de 2018 est déjà, dans les faits, une seconde expertise. En effet, un rapport d’un architecte en 2009 arrivait aux mêmes conclusions.

 

À noter que les affirmations sont tirées de propos repérés sur l’espace public. La municipalité a paraphrasé ces derniers pour éviter de cibler des individus en particulier.

Ces capsules visent à corriger les informations erronées qui circulent dans le dossier de l’hôtel de ville. La municipalité est attachée aux valeurs démocratiques et souhaite en ce sens que ses citoyens puissent avoir des informations justes et véridiques. Ainsi, nous vous invitons à nous faire parvenir des captures d’écrans d’extraits de textes que vous souhaitez valider et à diffuser ces capsules.

Mythe ou réalité #3: La qualité patrimoniale de l’hôtel de ville

Mythe
L’hôtel de ville est un bâtiment patrimonial. Il a une valeur architecturale.

Réalité
Bien que le bâtiment puisse avoir une valeur sentimentale pour certains citoyens au plan personnel, un rapport de l’architecte David Leslie déposé en 2009 précise que « le bâtiment actuel a été transformé à plusieurs reprises au cours des années. Son charme d’origine est disparu et il reste peu de ses qualités historiques. Son héritage architectural est quasi inexistant. » Il faut aussi noter que le bâtiment n’est pas cité comme bien patrimonial.

 

À noter que les affirmations sont tirées de propos repérés sur l’espace public. La municipalité a paraphrasé ces derniers pour éviter de cibler des individus en particulier.

Ces capsules visent à corriger les informations erronées qui circulent dans le dossier de l’hôtel de ville. La municipalité est attachée aux valeurs démocratiques et souhaite en ce sens que ses citoyens puissent avoir des informations justes et véridiques. Ainsi, nous vous invitons à nous faire parvenir des captures d’écrans d’extraits de textes que vous souhaitez valider et à diffuser ces capsules.

Mythe ou réalité #2 : L’état du bâtiment de l’hôtel de ville

Mythe
Je suis contre la démolition de cette bâtisse, elle est encore bonne et pourrait servir à autres choses si la municipalité n’en veut plus.

Réalité
La municipalité invite les citoyens à consulter le rapport de la firme d’ingénierie Le Groupe SM international inc. déposé le 12 juin 2018. Ce dernier est catégorique, « [le] bâtiment de l’hôtel de ville est […] structuralement instable à plusieurs points de vue [et] présente plusieurs risques pour la sécurité et la vie des usagers. » Les coûts de réparation et de mise aux normes sont équivalents ou plus élevés que les coûts de reconstruction.

 

À noter que les affirmations sont tirées de propos repérés sur l’espace public. La municipalité a paraphrasé ces derniers pour éviter de cibler des individus en particulier.

Ces capsules visent à corriger les informations erronées qui circulent dans le dossier de l’hôtel de ville. La municipalité est attachée aux valeurs démocratiques et souhaite en ce sens que ses citoyens puissent avoir des informations justes et véridiques. Ainsi, nous vous invitons à nous faire parvenir des captures d’écrans d’extraits de textes que vous souhaitez valider et à diffuser ces capsules.